La Maisonart

English

Galerie & Studio de John Wiseman

Hawker Typhoon Mk Ib

Le Typhoon Mk IB était une version améliorée du premier modèle qui avait subi une variété de problèmes de conceptions, parmi lesquels la fâcheuse tendance du moteur à tomber en panne et la propension de la queue à se séparer du fuselage dans certaines conditions. Le puissant moteur de 2 200 CV produisait un effet de torsion très important lors des décollages, ce qui pouvait faire dévier l'avion de la piste, un incident des plus alarmants pour un pilote non expérimenté !  N'importe laquelle de ces situations pouvait provoquer des accidents mortels. C'était une situation qui se produisait souvent en temps de guerre alors que les conditions étaient loin d'être idéales, et qu'il y avait un besoin pressant de développer des d'avions de plus en plus performants.

Avec un nouveau moteur amélioré, des empennages renforcés ainsi que quelques ajustements supplémentaires à son design, le Typhoon devient un chasseur à grande vitesse robuste et lourdement armé. Le Typhoon était censé remplacer le Hurricane, mais les performances du Typhoon à haute altitude étaient décevantes. Le Typhoon offrait cependant une plate-forme de canon très stable et dépassait les attentes à des niveaux inférieurs à 20 000 pieds, il a donc été rapidement adapté pour assumer le rôle d'attaques au sol et d'opérations à basse altitude où il excellait.  Armé de quatre canons de 20 mm et de roquettes et/ou d'une combinaison de bombes, il pouvait infliger un coup dévastateur contre les installations au sol, les divisions blindées, les trains et les cibles d'opportunité. Avec une vitesse de pointe de plus de 400 MPH, le Typhoon (et plus tard le Tempest, un développement ultérieur du typhoon), était l'un des rares avions à pouvoir intercepter avec succès les missiles V1 lancés contre la Grande-Bretagne à partir du 13 juin 1944.  Les Hawker Tempests ont détruit 638 missiles V-1.  Les Spitfire et les Mosquito ainsi que des unités terrestres antiaériennes étaient aussi employés à la destruction des V1.

Notez que les Allemands ont lancé quelques 9 215 missiles V-1 (connus aussi sous le nom de bombes-volantes) sur l'Angleterre, la majorité atterrissant sans discernement sur Londres. Ils ont fait 6 184 morts et 17 981 blessés. Alors que le V-1 pouvait être vu et entendu et voler à un niveau relativement bas, une arme plus insidieuse était le V-2, le « V » signifiant Vergeltungwaffe (arme de représailles). Le V-2, voyageant plus vite que la vitesse du son, a été la première fusée à atteindre l'espace à une altitude de 175 km  (109 m) bien que la plupart voyageaient à  80 km (50 m). Il ne pouvait être ni vu ni entendu, transportait 725 kg (1 600 lb) d'explosifs puissants causant une grande dévastation.  Quelques 1 500 missiles V-2 ont été tirés sur l'Angleterre, la plupart frappant Londres, tuant environ 7 250 personnes. Les armes en « V » étaient le « dernier coup de pied à la boîte » d'Hitler, mais je m'éloigne du sujet.
Le modèle Typhoon montré ici a été piloté par le 427e Escadron de la Royal Air Force. Les bandes noires et blanches des ailes et du fuselage ont été ajoutées à tous les avions alliés juste avant l'invasion du jour J. Les bandes devaient permettre d'identifier facilement les avions « amis » pour empêcher les « tirs amis » accidentels d'unités terrestres ou autres combattants alliés.